Archives mensuelles : août 2014

Orélie-Antoine de Tounens

Orélie-Antoine de Tounens (1825-1878), a young lawyer from Périgord, born in Chourgnac, Dordogne, arrived in Chile in 1858 in the hope of founding the kingdom of Patagonia. The following year, he traveled to Araucania where, without any weapons, money or knowledge of the local language, he managed to be proclaimed king of Araucanians and Patagonians on November 17, 1860. His

Publié dans why

Orélie-Antoine de Tounens (1825-1878)

Ce jeune avoué Périgourdin, originaire de Chourgnac en Dordogne, arriva au Chili en 1858 dans l’espoir de fonder le royaume de Patagonie. L’année suivante, il gagne l’Araucanie où, sans armes, sans argent et sans connaître la langue, il réussit à être proclamé roi des Araucaniens et des Patagons, le 17 novembre 1860. Si son audace et son panache réussirent auprès

Publié dans Pourquoi

Christine Sourgins

« writing to recover painting» Art historian, essayist, writer. Born in Suresnes, West of Paris. Attracted very young by painting, literature with Paul Féval’s narratives, then by cinema after seeing Jean Cocteau’s Orphée… All her pocket money goes into art books, canvases and paint tubes… « When Christine Sourgins wants to enter the Beaux Arts school in 1980, she gives

Publié dans why

Christine Sourgins

« écrire pour retrouver la peinture » Historienne de l’art, essayiste, écrivain. Née à Suresnes à l’ouest de Paris. Attirée très jeune par la peinture, la littérature avec les récits de Paul Féval, puis par le cinéma après la projection d’Orphée de Jean Cocteau… Livres d’art, toiles et tubes de couleurs engloutissent son argent de poche… « Lorsque Christine Sourgins veut entrer aux

Publié dans Pourquoi

Interview of Christine Sourgins

Why do you support the project “Patagonian collectors”? Patagonian collectors like works of art, they do not keep them locked up in a safe or a “port franc”, they live with them… They enjoy visiting the artists in their studios and talk shop with them : they ask me to tell the story of ten painters, a printmaker and an

Publié dans why

Entretien avec Christine Sourgins

Pourquoi soutenez-vous cette initiative des Collectionneurs patagons ? Les collectionneurs patagons aiment les œuvres d’art, ils ne les emprisonnent pas dans un coffre-fort ou dans un « port-franc » mais ils vivent avec elles… Ils aiment leurs auteurs et savourent les conservations d’ateliers : ils m’ont proposé d’écrire cette aventure, désirant montrer les travaux de dix peintres, d’un graveur et d’un dessinateur. Plus deux sculpteurs,

Publié dans Pourquoi

Patagonia in the imagination

Jean Raspail Jean Raspail explored Patagonia in the 1950’s and wrote “Le Jeu du Roi” (“the King’s Game”) where he imagines a successor to Orélie-Antoine de Tounens. In 1981, he published the novel « Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie » (I, Antoine de Tounens, king of Patagonia”). His readers got involved in this game, sending in so much

Publié dans why

La Patagonie dans l’imaginaire

Jean Raspail   Jean Raspail, dans les années 50, explora la Patagonie, en tira un livre «Le Jeu du Roi » où il imagine un successeur à Orélie-Antoine de Tounens ; en 1981, il publie un roman « Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie ». Des lecteurs se prirent au jeu, le courrier fut tel que l’écrivain décida d’ouvrir

Publié dans Pourquoi

Christine Sourgins : apply for oneiric asylum

In 2009, Christine Sourgins, wrote to the Consul General to apply for oneiric asylum. Dear Sir, Before I submit to you my request, I feel I have to expose a few facts which may give some background. At age six, I reached up for altitude, setting up in the attic a sackcloth bivouac to sleep on the slate rooftop under

Publié dans why

Christine Sourgins : demande d’asile

En 2009, Christine Sourgins, écrit au Consul Général de Patagonie pour lui demander l’asile… onirique : Monsieur le Consul général, Avant de vous présenter ma requête, souffrez que je vous expose quelques faits susceptibles de l’éclairer.A six ans, j’ai pris de l’altitude, plantant au grenier un bivouac en sac de jute : dormir à la belle ardoise, au clair de lucarne

Publié dans Pourquoi