Christine Sourgins

« écrire pour retrouver la peinture »

Historienne de l’art, essayiste, écrivain.

christine-sourgins

Née à Suresnes à l’ouest de Paris. Attirée très jeune par la peinture, la littérature avec les récits de Paul Féval, puis par le cinéma après la projection d’Orphée de Jean Cocteau… Livres d’art, toiles et tubes de couleurs engloutissent son argent de poche…

« Lorsque Christine Sourgins veut entrer aux Beaux Arts en 1980 elle y renonce en constatant que l’enseignement y est purement conceptuel. Sa vocation est contrariée, elle étudiera donc et l’histoire et l’histoire de l’art en Sorbonne ; parallèlement à l‘Ecole du Louvre où la muséologie retient son intérêt. Ses études finies elle devient conférencière (au Louvre et dans les musées de la ville de Paris pour les services pédagogiques) ». Extrait du livre d’Aude de Kerros, « L’Art caché, les dissidents de l’Art contemporain » éditions Eyrolles, 2007, p. 214.

Elle échange donc le pinceau contre la plume et quitte les musées pour devenir attachée culturelle en milieu associatif. Cette fonction, qui ne dépend pas du ministère de la Culture, garantit son indépendance de pensée. De plus, elle observe au quotidien le malaise qui frappe artistes et amateurs d’art.

Elle s’est spécialisée dans l’étude critique de l’Art contemporain et de ses implications philosophiques, sociales ou religieuses.

mirages-art-contemporain

 

A publié « Les mirages de l’Art contemporain », La Table Ronde (2005), primé par l’Académie d’Education et d’Etudes sociales, l’ouvrage en est à sa cinquième réédition.

Nombreux articles dans des revues universitaires (Commentaire, Conflits actuels, Liberté politique, Écritique, Catholica, Képhas etc) ou grand public (Artension… ).

Appartient au comité de rédaction des revues Commentaire et Écritique.

Dernières publications

  • “la Beauté dans l’art contemporain” dans « Le Beau, l’Art et l’Homme, émergence du sens de l’esthétique », sous la direction d’Henry de Lumley, édition du CNRS,2014.
  • Chapitre X « Vie et mort des manifestes artistiques », in « Démocratie et révolution, cent manifestes de 1789 à nos jours », sous la direction de Stéphane Courtois, Jean-Pierre Deschodt, Yolène Dilas-Rocherieux, Presses universitaires de l’ICES, Cerf, 2012.
  • “Art ou Mystification – Huit Essais”, Editions Russkiy Mir, 2012, livre bilingue. Contributions de Jean Clair, Marc Fumaroli, Jean Philippe Domecq, Boris Lejeune, Kostas Mavrakis, Jean Louis Harouel, Aude de Kerros et Christine Sourgins.

Anime un blog depuis 2009, et publie chaque mardi “Le Grain de Sel “, lettre d’information.

Donne régulièrement des conférences d’Histoire de l’Art à Paris au bénéfice de l’association culturelle Cap Aristée

Maître d’œuvre du « Musée imaginaire de Patagonie »

Publié dans Pourquoi